12/09/2022

Les arbres et nous - "Chanter avec eux pour se faire du bien"...

Très  intéressante série de CQFD, RTS La Première, sur tout ce qu'on découvre, parfois à nouveau, sur les apports et les  propriétés de la forêt et des arbres:  leur influence sur nous - quand  nous nous immergeons silencieusement dans un bois notamment, les communications entre eux etc.
 
A ce propos, interpellant voire inspirant d'écouter Vincent Karche, "forestier ténor" français. Sur des choses avec lesquelles nous devrions nous familiariser, sans crainte aucune qu'il s'agisse de théories et pratiques discutables ou dont il faudrait se méfier. Pas du tout.
 
Passez un moment avec "Chanter avec les arbres pour se faire du bien":
 
 
Sur ces thèmes, relever aussi combien les travaux et les livres  - et la personnalité - de notre compatriote le Professeur Ernst Zuercher (qui a passé son enfance dans le canton de Vaud) retiennent de plus en plus l'attention.

08/09/2022

Politique des drogues - un sujet permanent

"It's time for a new international convention that accepts that the war on drugs has failed" - le temps est venu pour une nouvelle convention internationale qui accepte que la 'Guerre à la drogue' a échoué" (magazine Time du 22 août 2022, page 8). Ce n'est pas affirmé par n'importe qui mais bien par le nouveau président de la Colombie, Gustavo Petro, dont le pays est au centre de la problématique. Parlant donc d'une réalité qu'il vit, les méfaits multiples depuis des décennies de cette guerre mise en route en particulier par les Etats-Unis du président Nixon.

En réalité, pratiquement tous les responsables concernés sont conscients de cet échec, mais il est si difficile de revenir clairement, explicitement, sur plus d'un demi-siècle de dogmatisme et d'obnubilation.

Chez nous, les professionnels et les institutions demandent de longue date qu'on en vienne à des attitudes basées sur les faits, la réalité. Considérant l'ensemble des produits psychotropes potentiellement nuisibles à la santé de la même manière, en fonction de critères comparables.

Et qu'on laisse à l'Histoire les rêves du genre "Just say No - Dites simplement Non à la drogue", dont les faits tels que nous les avons vécus ont démontré l'inefficacité, voire le caractère contre-productif, en passant aux jeunes notamment des messages qui suscitent la confusion. Ce ne sont pas les injonctions, cas échéant punitives, qui vont améliorer la situation, mais le dialogue et des explications objectives - et l'existence de centres de conseil et de prise en charge appropriés, bien sûr.

Au plan international, forte notamment de son expérience à la tête du Département fédéral de l'intérieur et donc de l'Office fédéral de la santé publique, Ruth Dreifuss s'engage depuis des années pour une approche équilibrée, dans le cadre de la Commission globale en matière de drogues qu'elle a présidée. La travail de cette commission a déjà fait bouger les lignes mais on reste loin du but qu'une nouvelle approche soit adoptée rapidement par les instances internationales concernées.

 

07/09/2022

Energie -  Vers un retour de la myopie ?

Il faut se préoccuper, bien sûr, de la pénurie d'électricité qui se profile pour l'hiver prochain. Même Simonetta Sommaruga, comme des ministres verts allemands, se résolvent à la mise en service de centrales de réserve fonctionnant au gaz (voire au mazout !), pour atténuer les difficultés prévisibles en février-mars. Mais, s.v.p., se souvenir que là on est dans le court terme et qu’il est essentiel de ne pas perdre de vue le long terme - et le long terme, ce sont les perspectives de dérèglement général de la société et de son fonctionnement que la poursuite de l'emploi des combustibles fossiles nous garantit, à coup sûr. Or, avec des soucis dans l’immédiat, on voit refleurir des idées complètement contre-productives (y compris du point de vue de la biodiversité), par exemple dans des sens d'agriculture plus intensive ou de subventionnement de l'essence (alors que, dès que possible, il faudra la taxer plus). Et on doit craindre que, les élections fédérales approchant et les motivations électoralistes fleurissant elles aussi, soient mises en avant des propositions simplement contraires à notre survie à terme dans des conditions vivables. Pour peu que l'hiver prochain bénéficie d'un peu plus de neige qu'attendu et que l'été 2023 soit un rien moins caniculaire que celui-ci, l'électeur se montrera-t-il sensible à ce qu'il faut bien appeler des bêtises, du genre "il y a toujours eu des variations climatiques de ce genre dans l'histoire de la Terre" ou "nos trouvailles technologiques vont toutes seules régler quelque problème que ce soit, sans que vous ayez à vous priver de quoi que ce soit" ?