11/05/2007

Violence et drogue: même principe essentiel d'action

Merci à Jacques Poget pour sa "Réflexion" (24 Heures, 4 mai 2007) à propos de l'ouvrage récent d'Olivier Guéniat, chef de la Sûreté neuchâteloise, La délinquance des jeunes - L'insécurité en question (Presses polytechniques et universitaires romandes, Collection Le Savoir suisse, No 41, 2007). Il souligne le principe fondamental auquel l’expérience a amené la très grande majorité des professionnels: les seules réponses totalement inadéquates aux problèmes discutés sont le tout-permissif et le tout-répressif. Concerné durant plus de vingt ans par la problématique de l’usage de drogues, participant à des groupes interdisciplinaires comprenant police, justice, intervenants sociaux, soignants, enseignants, je me suis engagé pour faire admettre cette donnée fondamentale : il faut rechercher avec persévérance, laborieusement, des dispositifs praticables et raisonnables associant les quatre piliers (prévention, répression, traitement, aide à la survie). Bien sûr, cette orientation ne saurait satisfaire les idéologues, les grands laxistes rêveurs pas plus que les jusqu’auboutistes prohibitionnistes, qui tiennent aux forts discours définitifs. En réalité, élaborer des solutions qui ne sont ni indûment permissives ni indûment punitives est l’essence même d’une action pertinente.

17:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.