13/12/2007

L'arroseur arrosé...

 

« A force de tirer sur la corde, elle finit par se rompre »… C’est ce qui est arrivé le 12 décembre à un conseiller  fédéral en place. La tolérance des membres de l’Assemblée fédérale à avaler sans broncher les excès idéologiques et l’arrogance a atteint ses limites, et elle a montré qu’on ne peut pas vouloir constamment jouer sur les deux tableaux, participer au pouvoir comme membre d’un Exécutif tout en étant de routine durement critique dudit pouvoir. Peu de gens contestent que, dans notre système, le parti quantitativement le plus important du pays ait droit à deux ministres mais cela inclut pour lui certains devoirs, une déontologie minima dont son représentant a cru pouvoir s’affranchir, de manière trop orgueilleuse. Retour d’une certaine décence dans la vie politique suisse ? On veut l’espérer.

10:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.