11/12/2008

L’élection d’Ueli Maurer

 

 

Faut-il croire Grippeminaud le bon apôtre ? Après avoir dit et conduit tant d’ignominies, sur la place publique, est-il très vraisemblable, comme le croient certains « dur comme fer », que le tribun zurichois va se transformer en un homme de concordance… voire en homme de paix ? Ne faut-il pas craindre plutôt que va se vérifier la formule selon laquelle « les promesses rendent les … » ?

 

 

Je suis conscient de ce qu’un parlementaire cassant, intolérant, rejetant sommairement les opinons différentes des siennes, peut se muer en membre d’exécutif qui se met à écouter et agit avec la courtoisie et le sens du juste milieu que veulent notre histoire et notre système civiques et politiques. Dans le cas particulier, quel conseiller fédéral deviendra l’homme des moutons noirs, des déclarations racistes répétées – et assumées, on regrette de le rappeler ! - et des mains noires arrachant des passeports suisses, l’homme pour qui la femme  est un faire-valoir domestique de l’homme ?

 

 

S’il ne s’agissait d’un sujet aussi sérieux, on dirait que les paris sont ouverts. A vrai dire, on ne peut qu’ « espérer pour le mieux ». Le pire n’est heureusement pas toujours certain. 

 

13:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vous avez raison d'être dubitatif : lorsqu'un homme a un certain comportement pendant plus de 10 ans, qu'il affirme ne pas vouloir accéder à un certain poste, puis se ravise en souhaitant tout à coup y accéder en promettant un comportement différent des 10 années, on doit se dire que la fidélité à soi-même est bien peu de chose. On verra...

Dani

Écrit par : Dani | 11/12/2008

Les commentaires sont fermés.