13/11/2009

Initiative anti-minarets - A rebours des efforts d’intégration !

 

 

Pourquoi faudrait-il soumettre certains bâtiments à d’autres règlements que ceux de la police des constructions ? L’initiative anti-minarets veut interdire ces derniers, en éclatante contradiction avec la liberté et la neutralité religieuses garanties dans notre pays, et au mépris de la paix religieuse qui nous honore. De quoi les initiants ont-ils peur ? Que la minorité liée à l’Islam s’impose de manière arrogante. Ici, a-t-on le droit de relever que, depuis des années, les milieux proches de l’initiative manifestent leur propre arrogance, par des discours stridents et des affiches électorales inacceptables - et ça continue.

 

De plus, ces milieux qui se réclament souvent de liberté, qui tempêtent contre ce qu’ils voient un peu partout comme des ingérences de l’Etat, veulent maintenant que l’Etat brime la liberté d’autres… parce que ces autres ne sont pas comme eux. Le initiants se trompent en affirmant qu’on fera le lit de l’intégrisme en refusant d’interdire des minarets. Au contraire, si on interdisait, les musulmans fondamentalistes auront beau jeu de convaincre leurs coreligionnaires modérés –  la grande majorité – que la Suisse discrimine, au mépris de leurs droits fondamentaux. 

 

Sous couvert d’envolées patriotiques, cette démarche (au Kärcher ?) attise une fois de plus la méfiance, le rejet du différent : cela s’appelle de la xénophobie. Mais où les initiants vont-ils chercher que notre pays risque de perdre son âme chrétienne ? Ce n’est pas aux autres auxquels il incombe de manifester que notre vie suit l’enseignement du Christ, c’est à l’évidence la responsabilité de celles et ceux qui s’y rattachent. Que dire de l’argument de la réciprocité (pas de minarets chez nous tant qu’on ne pourra pas ériger des clochers ailleurs) ? C’est appliquer la loi du talion « Œil pour œil, dent pour dent », très peu chrétienne.  

L’initiative est une bataille aigrie à contre-courant de la réalité suisse d’aujourd’hui. Son objectif insulte les membres de la troisième communauté religieuse du pays, alors qu’il faut plutôt saluer tout ce qui est fait afin de mieux intégrer les personnes d’origines et religions diverses, en particulier par les Commissions Suisses-Etrangers dans de nombreuses localités de ce canton et au-delà, et par tant de démarches personnelles et associatives en faveur d’un meilleur « vivre ensemble ».  

 

08:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Qui est-ce qui vous paye ? les ramadan brothers ou radio islam,

Écrit par : 100blagues | 13/11/2009

Et vous qui vous paye pour afficher votre ennui des petits fours?
Les néo-nazis ou radio SS?

Écrit par : broutard | 13/11/2009

Le minaret n'a jamais été préconisé par Mahomet. Cette invention date de la fin du premier siècle de l'Hégire.

D'ailleurs, la grand emajorité des mosquées marocianes n'ont pas de minarets !

Pourquoi, dès lors, en faudraient-ils en Suisse terre Laic et non musulmane de surcroit !

Pas de minarets et c'est tout !

Écrit par : Jean-François | 13/11/2009

"Le minaret n'a jamais été préconisé par Mahomet"
De même, le clocher n'a jamais été préconisé par Jésus ou les apôtres. Cette remarque n'a aucune pertinence et n'a rien à faire dans ce débat. Le problème qui nous concerne ici est : peut-on inscrire dans la constitution l'interdiction d'ériger un édifice à cause de sa symbolique religieuse ?

Écrit par : Paul Muad'Dib | 13/11/2009

La messe est dite! L'érection des minarets sera refusée par minimum 55% de OUI!
Les femmes en grand nombre ont votés et iront votés, pour ne pas voir le voile s'étaler sur leurs libertés dignement acquises sur de très nombreuses années.
Dès lors que le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest, mieux vaut coucher sur nos positions!

Écrit par : Corélande | 13/11/2009

A Paul Muad'dib, Effectivement, car Jésus était un Rabin ! Donc, pas de clochers ni de minarets !

Écrit par : Jean-françois | 13/11/2009

@Paul Muad'Dib, Et sur le problème débattu, qu'avez-vous à dire, Paul? Une vision sur le chemin de Damas? Les Dunes vous ont fait trouver la Voix? Alors abreuvez nos esprits sans doute obtus de votre bonne parole.
Pour ma part, on peut inscrire momentanément dans la constitution cette interdiction, et une fois que les choses se seront éclaircies entre les musulmans bien muets dans l'ensemble lorsque "ça saigne" au nom de leur religion, puis envers leur pays d'acceuil, en répondant clairement aux divers sujets bien connus qui effectivement posent problèmes, abolir cette interdiction.
Il y a déjà eu, même dans l'histoire récente des articles constitutionnels devenus obsolètes qui ont étés abolis.

Écrit par : Baron Harkonnen | 14/11/2009

Initiative anti-minarets - A rebours des efforts d’intégration !

Votre titre de note repris, je me pose une question :

Les efforts d'intégration, sont-ce les immigrants qui arrivent qui seraient censés les faire, ou les gens déjà en place et déjà intégrés (quelle que soit leur nationalité et origine, notons-le bien) ?

Parce que depuis l'arrivée en masse de certains immigrés, je reste un peu sur la désagréable impression que l'on me demande de faire des efforts pour les intégrer (je dois comprendre qu'ils ont vécus la guerre et que sous ce prétexte je dois comprendre, admettre et pardonner qu'ils soient gratuitement violents ?), plutôt que l'on leur demande de faire des efforts eux-même (apprendre la langue, nos formes de politesse serait un bon début...)


Malheureusement, les villes subissent une forme de "ghettoisation", et je ne peux que constater le décalage de perception de la réalité qu'il y a entre les chanceux qui n'ont pas à vivre ou travailler dans ces nouveaux ghettos, et ceux qui les subissent.
Pour avoir vu mon quartier se transformer en 10 ans, je vous assure que les efforts d'intégration, j'en ai fais beaucoup plus à l'égard des immigrés qu'ils n'en ont fait à mon égard, et j'apprécierais que le vent tourne.

Écrit par : Greg | 14/11/2009

"La messe est dite! L'érection des minarets sera refusée par minimum 55% de OUI!
Les femmes en grand nombre ont votés et iront votés, pour ne pas voir le voile s'étaler sur leurs libertés dignement acquises sur de très nombreuses années."

Je reste perplexe face à "Votez contre les minarets pour pas qu'on porte le voile". Vous n'auriez pas plutôt dû lancer une initiative contre le voile ?

Écrit par : CCC | 14/11/2009

Père six fleurs, merci pour le rayon de soleil....quoique vous m'inquiètiez!

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit!
J'ai tenté un pourcentage du résultat final, en sachant que cette votation touche particulièrement les femmes, qui vous le savez sont beaucoup plus intuitives, et qui veulent voter selon leurs perceptions du problème et plus fortement cette fois que d'habitude!
C'est pourquoi je pense que le résultat sera positif grâce au nombre de femmes qui voteront en leur âme et conscience et surtout pour un futur (pour le plus long terme....)de droits et libertés pour leurs filles.

Quand à l'érection des minarets, et le fait de coucher sur nos positions, si je joue avec les mots, c'est que les gens bien informés de l'ordre de l'intime comprennent ce que je sous-entends. Pour les autres il y temps de s'informer de manière large, en large spectre quoi!

Écrit par : Corélande | 14/11/2009

Les commentaires sont fermés.