09/09/2011

Aucune femme ne subit une interruption de grossesse par plaisir

 

 La volée de bois vert du député François Brélaz (24 Heures du 27 août) aux promoteurs de l’initiative contre le remboursement de l’interruption de grossesse (IG) par la LAMal ne manque pas de piquant. Lui et moi avons siégé ensemble sur les bancs du Grand Conseil. Nous n’étions pas souvent d’accord mais je salue notre unité de vue sur cet enjeu.

 

On reste perplexe quand, en 2011, des citoyens ignorent à tel point les difficultés suscitées, dans les familles, par une grossesse lourde à porter ; la perplexité devient un vrai choc quand ces citoyens sont des femmes. S.v.p., noter deux ou trois choses : 1) aucune femme ne subit une IG par plaisir ; 2) personne n’aime l’IG, qui est toujours un échec regrettable mais peut être compréhensible ; 3) une carrière de santé publique, au contact  des soucis de santé d’une collectivité, m’a démontré comme à beaucoup d’autres que le régime du délai que nous connaissons depuis 2002 est la moins mauvaise solution légale. De loin. Les régimes punitifs que notre pays et d’autres ont connus ne font que multiplier les IG clandestines et leur cortège de complications et de morts.

 

Je sais que les initiants ne cherchent pas ici à abolir le régime du délai. Mais, retirant de l’assurance de base la prise en charge de l’IG, on ferait de ces femmes des réprouvées. Point majeur, rappeler aussi que l’IG est plus fréquente dans les milieux défavorisés, parce que jeunes filles et femmes y sont moins informées et ont moins accès au planning familial. Il est attristant enfin de constater que des gens affirmant des convictions chrétiennes soutiennent cette démarche insensible à la réalité et qui creuserait un peu plus les inégalités.

 

 

 

11:19 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

N'oublions pas les risques secondaires liés aux avortements pratiqués par des faiseuses d'ange,les septicémies qui font courir ensuite les femmes souvent de jeunes ados chez le médecin,encore une fois le serpent se mord la queue!

Écrit par : caramel | 09/09/2011

Avec tous les moyens qu'ils y a maintenant pour éviter une grossesse il ne devrait plus y avoir d'avortement sauf en cas de viol mais encore une fois c'est comme dans tout on n'apprend plus aux jeunes à se responsabiliser il faut consommer que se soit de la bouffe, des gadjets electroniques ou du sexe... c'est pareil on consomme on se met dans la m... et après on réfléchit...et c'est la société qui paie....c'est vraiment le monde à l'envers

Écrit par : Arlette | 12/09/2011

@Arlette vous oublier le refus du préservatif quasi catégorique par certains hommes détestant avoir des rapports protégés avec une matière qu'ils détestent mais qu'ils vont réclamer pour certains objets fétichistes ou dans l' habillement ,la nature humaine vaut bien quelques introspections et ne finira jamais de surprendre,quitte à ce que cela soit toujours payé par les autres !

Écrit par : lovsmeralda | 13/09/2011

@lovesmeralda et arlette

Je crois que vous feriez mieux de vous renseignez sur le nombre d'ivg par année en suisse, la proportion que cela représente et les traumatisme que cela cause.
vous devriez également vous renseignez un peu plus avant quant à la manière dont les hommes abordent la contraception avant de faire des "réflexions" si on peut dire, de la nature de celles que vous faites ici.
On voit bien là de pauvres femmes déconnectées de la réalités.
Seriez vous en manque de liberté sexuelle? ;o)

Écrit par : lefredo | 16/09/2011

@lefredo encore un paumé qui ne sait pas de quoi parler,quel manque de foi,quand on a passé l'âge de la retraite et qu'on a travaillé dans les soins toute sa vie on ne parle pas pour rien dire!et apprenez à lire au cas ou nous n'auriez pas saisi l'importance des commentaires précédents

Écrit par : lovsmeralda | 16/09/2011

Combien j'approuve les sages propos de M. Martin. J'ai connu l'époque de l'hypocrisie, celle où il fallait mentir et se prosterner devant des psys pour obtenir5 leur "avis conforme" et j'en ai lu des échos sur un blog:

http://humoresques.blog.tdg.ch/archive/2011/06/13/femmes-maudites-ii-ii-mon-avorteuse-bien-aimee.html

Écrit par : Anna Birnbaum | 17/09/2011

Les commentaires sont fermés.