25/12/2012

Noël - Une question que je me pose

Par la radio ce matin de Noël on apprend, aux Etats-Unis, un nouvel usage d'armes à feu irraisonné, par une personne qui avait déjà tué dans le passé et qui s'est ensuite suicidée. Ceci après la tuerie dans une école du Connecticut le 14 décembre.

L'attitude vis-à-vis du port des armes à feu dans ce pays reste incompréhensible pour qui n'est pas façonné, intoxiqué, par la mythologie construite outre-Atlantique autour du port d'arme come droit "sacré" et déterminant majeur du statut d'héritier des pionniers (au reste massacreurs des Premières Nations et lyncheurs de Noirs).

Je me pose la question suivante. Une majorité des Etatsuniens ne veut pas de restrictions silgnificatives à la libertté d'acquérir et porter des armes à feu où que ce soit. 70% d'entre eux croient en Dieu, un tiers environ vont à l'église chaque dimanche et presque tous participent à un service de Noël.

Cela étant, lors des cultes d'hier et ajourdhui, quelle proportion est-elle allée au temple ou à l'église avec son arme dans la poche ?

10:31 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Le fameux dépeceur a été élu homme de l'année par le Canada comment voulez vous ensuite que d'autres résistent à l'envie de tuer?pour sortir de l'anonymat beaucoup de détraqués utilisent la violence comme seule solution.
D'autant que grâce aux infos au millionième de seconde près leur acte les hisse sur le piédestal de la renommée mondiale, les médias sans faire exprès redorent leur blason .Le fameux ,ah on va parler de moi enfin et ce à n'importe quel moyen .Cette phrase doit sans doute trouver écho dans l'esprit du Médecin que vous êtes Monsieur
Dans le temps en psychiatrie existait des pavillons fermés pour détraqués en tous genres on ferait bien de les réouvrir pour les y mettre
Cela peut aussi être secondaire aux délires mystiques qui eux très souvent plongent leur victime dans des transes qui peuvent mener au crime
Toute belle semaine avant Nouvel -an pour Vous Monsieur Martin

Écrit par : lovsmeralda | 26/12/2012

Les commentaires sont fermés.