15/02/2013

En politique, manoeuvres de retardement ou recherche de l'intérêt commun?

Par exemple: le PLR entend-il suivre les républicains étatsuniens ? Radical vaudois « historique », je suis préoccupé de voir le PLR s’éloigner de ce qu’il a été durant 150 ans, dans notre canton en particulier ; à savoir un grand parti de centre-droite  encourageant l’économie et le développement tout en gardant à l’esprit l’intérêt général et se montrant bâtisseur de compromis.

 

Je réalise qu’il n’est plus omnipotent depuis quelques décennies. Son action actuelle néanmoins, au niveau du pays, illustre la perte de cette vocation libérale avec une vraie volonté sociale. Qu’on en juge à propos des votations prochaines et, par exemple, la position négative du Congrès suisse sur l’article constitutionnel sur la famille. S’aliénant ainsi une partie substantielle de sa base, notamment sa section féminine. Pour éviter de perdre des électeurs tentés par l’UDC, le parti s’associe à des démarches de retardement d’évolutions inéluctables. Compréhensible au plan tactique mais attristant sur le fond. La tactique ne devrait pas justifier le "n'importe quoi".

 

Je suis de longue date la vie politique des Etats-Unis. On sait que depuis quatre ans le parti républicain, tétanisé par le Tea Party qui le fait chanter, y pratique une obstruction systématique, bloquant des avancées législatives nécessaires (immigration, contrôle des armes, réforme du fonctionnement du Sénat), ce qui contribue à la réputation exécrable de « Washington » dans la population. J’aimerais penser que le PLR ne prend pas comme modèle, au détriment de l’intérêt commun, cette politique sectaire outre-Atlantique.

 

 

Commentaires

@Monsieur Martin,en effet votre article reflète les nombreuses questions en suspend qui depuis plusieurs décennies vont en augmentant au vu de la décadence sociale actuelle même au niveau scolaire
Le social devient de plus en plus le parent pauvre d'une économie basée sur la lacheté de Bruxelles.En effet obliger par le truchement des Verts et autres écoterroristes à développer des programmes de survie pour la planète en réduisant de plus en plus de gens au chomage,y'a tout de même intéret à se poser les bonnes questions.
Surtout en voyant les montagnes d'immondices aux portes de Madrid qui servent de fondations pour maisons de brics et de broc aux plus démunis.Ou d'entendre les personnes âgées en Belgique se plaindre du système de leur pays ,parlant même de maltraitances .
Donner du grain à moudre aux Verts et vous mettez sens dessus dessous tout le coté social qui lui impose de s'occuper en premier du bien être de l'humain en oubliant jamais que la vieillesse elle se doit d'être porteuse d'espoirs pour les plus jeunes.On en est loin en considérant des personnes âgées obligées de sortir par grands froids,les plus jeunes doivent se poser de nombreuses questions quand à la validité de certains hommes politiques qui eux très souvent ne respectent pas ce qu'ils conseillent à d'autres
alors oui il est temps de se poser les bonnes questions!
bien à vous Cher Monsieur et bon dimanche

Écrit par : lovsmeralda | 17/02/2013

Les commentaires sont fermés.