09/09/2017

Conseil fédéral - Inepte de vouloir interdire la double nationalité

Utile de proscrire la double nationalité chez les candidats au Conseil fédéral ? Toujours à la recherche d’occasions d’être « plus suisse que suisse », certains brandissent les risques qu’une telle situation ferait courir au pays.

Ecarter un Suisse sur cinq d’une possible candidature à notre gouvernement, le moins qu’on puisse dire est que cela fait beaucoup de monde ! Pas communautaires mais en plein centre de l’Europe, les Suisses ne vont pas changer leurs pratiques d’ouverture aux autres, y compris en termes de mobilité et par tant de mariages mixtes (s’agissant de passeports). Pointer du doigt les quelques dizaines de citoyens qui une fois seront candidats au Conseil fédéral est inepte.

L’enjeu en effet est celui-ci : est-ce que, une fois en fonction, un ex-double national agira différemment que s’il avait gardé les deux passeports que, par origine ou lien ultérieur, il détient ? Comment les nationalistes imaginent-ils éradiquer de son cerveau le fait qu’il a - aussi, avant - été citoyen d’un autre pays ?

De plus, cette interdiction ne changerait strictement rien : je ne suis pas un spécialiste des services secrets mais qui croit sérieusement qu’un pays étranger cherchera à faire chanter un conseiller fédéral au nom de son autre passeport ?!  Laissons-donc, cas échéant, les personnes concernées décider spontanément (chacune pour soi, si elle le sent ainsi). Mais l’interdiction, c’est aujourd’hui du registre théâtral…

Commentaires

C'est tellement ridicule qu'il est préférable de ne pas en débattre au risque de s'énerver pour rien

Écrit par : lovejoie | 10/09/2017

OK, mais pourquoi alors continuer avec cette histoire de nationalité puisque cela n'a aucune valeur ? L'équipe suisse de foot est ouvertement kosovare, l'équipe de France ouvertement africaine, tout va bien. De toute façon, demain la Suisse sera kosovare en son entier et il nous diront, comme au Kosovo ils l'ont dit aux Serbes, que cette terre leur appartient depuis toujours. le processus est à nouveau en cours en Macédoine (la province d'ex-Yougoslavie).
Où iront vos enfants, Jean Martin ? Aux USA ? Vous rêvez, les Blancs n'y seront plus admis...

Écrit par : Géo | 10/09/2017

J'ai rencontré en Mauritanie une Marocaine qui à 30 ans dirigeait la compagnie de forages qui avait gagné le marché du programme financé par les Français. Je ne pense pas que ce cela soit très commun pour les Marocaines de 30 ans de pouvoir diriger des entreprises pareilles, à moins d'être très fortement apparentées à la famille royale. Cette dame m'a très vite fait savoir qu'elle aussi était Suisse, mais aussi Française et Canadienne. Comme vous avez raison, M.Martin, de nous faire comprendre à quel point les très riches sont des gens bien et que nous, simples vaudois, ne sommes que parfaits couillons qui devrions avoir honte de ne pas nous incliner devant ces merveilleux seigneurs, comme le fait si bien Lovejoie.

Écrit par : Géo | 10/09/2017

Les commentaires sont fermés.