07/02/2019

Présidence de l’Association suisse de football

 

J’ai pris connaissance avec intérêt de la candidature de Dominique Blanc à la présidence de l’ASF (24 heures du 25 janvier). Je ne suis personne dans le monde du football suisse, même si je regarde avec plaisir de nombreux matches. Toutefois, M. Blanc et moi nous sommes côtoyés alors que nous présidions, lui l’Association cantonale vaudoise de football et moi la section vaudoise de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme. La LICRA, poursuivant ses buts de respect et de compréhension, s’est alors associée au tournoi « Graines de foot » dont on sait le succès.

J’ai substantiellement apprécié l’engagement de Dominique Blanc pour les valeurs de tolérance, d’épanouissement et de partage. En particulier, j’ai admiré comment il ne mâchait pas ses mots, ni ses actions, s’agissant de s’opposer à toute manifestation d’incivilité, discrimination ou racisme, et pour refuser la violence sur et autour des stades, en n’excluant pas les mesures disciplinaires appropriées.

 Ses propos à propos des contributions du football à la cohésion sociale, à la convivialité, aux échanges – y compris fairplay bien sûr – collent précisément au souvenir que j’ai de nos contacts. Si ceux qui ont le mandat d’élire le nouveau président de l’ASF le choisissent, j’ai la conviction qu’ils ne se seront pas trompés.

 

 

Les commentaires sont fermés.