08/04/2018

Un one-man show excellent, sur un thème majeur

Au Théâtre du Vide-Poche, à Lausanne récemment, superbe prestation du comédien Yvan Yvan Richardet, sur le thème des enjeux environnementaux majeurs auxquels nous sommes confrontés, réchauffement climatique en particulier - et des  émeutes de Gênes lors du G8 de 2001. Décroissance aussi.

Drôle ++, et passionnant, posant de bonnes questions. Dans un décor minimaliste, un rythme vif et des interactions stimulantes avec la salle.

A voir et à recommander. Deux représentations dans l'avenir proche:

- le 4 mai à la Tarentule, Saint-Aubin (NE)

- le 5 mai, au Festival alternatif de Vevey.

29/03/2018

Grands-parents pour le climat – on avance !

Le mouvement  « Grands-parents pour le climat », lancé en 2014 en Suisse romande, entend sensibiliser les seniors et par eux la société en général, dans une perspective intergénérationnelle, aux enjeux majeurs du dérèglement climatique - et agir pour des mesures évitant (ou pour le moins freinant !) les conséquences dramatiques qui vont s’ensuivre.

Forte maintenant de plus de 400 membres, l’association agit notamment  au niveau local et régional par des sections qui développent des initiatives ancrées dans le terrain ; ainsi dans la région francophone Berne-Jura-Neuchâtel, dans le « Jura-Yverdon-Broye-Echallens » vaudois et à Genève. Une section valaisanne est en train d’être lancée. A été réalisée une conférence-type qui peut être présentée à des seniors comme à d’autres audiences.

Les Grands-parents pour le climat travaillent en coordination et collaboration avec d’autres préoccupés par les défis environnementaux, les pollutions etc. Entre autres, au niveau national, avec le mouvement des « Aînées pour la protection du climat », dans le cadre de la faîtière « Alliance climatique ». Aussi en rapport avec des atteintes au milieu de vie, y compris par exemple par des actions visant à l’interdiction du glyphosate (interpellation de parlements cantonaux ; Tribune récemment publiée dans un grand quotidien par trois médecins membres des GPclimat), ou en s’opposant à des forages. L’association participe activement  à plusieurs évènements/festivals  en rapport avec la qualité de vie. Un accent particulier est mis sur le désinvestissement des énergies fossiles - non-renouvelables, en s’adressant à des caisses de pension et d’autres investisseurs. Noter aussi que le mouvement suisse entretient des relations avec les associations-sœurs dans d’autres pays, Belgique, France, Royaume-Uni, Norvège, ainsi qu’en Amérique du Nord.

05/07/2017

"Des repères pour choisir"

Me permet-on une minute "publicitaire", à propos d’un modeste ouvrage encore chaud des presses et qui retient l’attention.  J’ai été honoré d’apprendre que deux de mes confrères, grands patrons du CHUV, s’en sont procuré 10 et 20 copies respectivement, pour en faire bénéficier des amis et collaborateurs. Très encourageant.

 Un jeune médecin dynamique, le Dr M.-A. Bornet, s’est aussi penché sur cet ouvrage. Qu’en dit-il ? « Comment s’orienter face aux multiples défis rencontrés dans la médecine, mais aussi dans la société ? Comment faire pour bien faire ? Par son ouvrage, le Dr Jean Martin, médecin de santé publique et éthicien engagé, nous fait partager ses réflexions. Ses textes nous permettent d’explorer de nombreux thèmes actuels, reflétant notamment des rencontres et lectures qui l’ont touché, avec toujours en filigrane des valeurs humanistes.

« Le patient : différentes situations et stades de vie sont évoqués, mettant en avant l’importance du dialogue et du contact humain, pour soigner mais aussi pour vivre ensemble. Le patient est reconnu dans sa globalité, avec son contexte de vie. Une constante : le respect inconditionnel de l’être humain, si fragile et si différent qu’il puisse être, respect ancré dans le quotidien.

« L’éthique : durant sa carrière, le Dr Martin a observé l’émergence de nombreuses questions éthiques. Néanmoins, les questions d’hier ne sont pas encore résolues et restent d’actualité. Malgré la multiplication des comités d’éthique, on traite surtout de questions partielles, en ne trouvant pas le temps de consacrer assez d’attention aux questions ‘surplombantes’ de l’évolution de la société. 

« La Terre : ouvrant le livre au-delà de la médecine et de la santé, une autre ligne forte de l’auteur est son engagement pour la protection du climat. Une forme de respect envers les générations de demain. 

Un livre de partage, de proposition et d’exercice à la prise de responsabilité au quotidien. Un regard bienveillant et profond sur notre société. »

 

Pour plus d’info : livres@socialinfo.ch www.socialinfo.ch