03/10/2020

A propos de climat: Démocratie et désobéissance civile

Le 22 septembre, le journal "Blick" soulignait que la démocratie exige le maintien de l'ordre public, en rapport avec le « désordre » si peu propre en ordre des jeunes campant sur la Place fédérale. Bien sûr, bien sûr... encore faut-il raison garder - de tous les côtés (en passant, merci à l’Exécutif de la ville de Berne pour sa pondération). Le drame, le mot n'est pas trop fort, que vivent nos (petits-)enfants, c'est de constater que la dégradation de notre milieu de vie va bien plus vite que les efforts bien intentionnés, y compris ceux de la démocratie-modèle que nous sommes. La Mer de Glace de Chamonix a perdu 150 m. (d'épaisseur verticale) en moins d’un siècle, le glacier du Trient a reculé d'un kilomètre en trente ans. Des milliers d'espèces animales disparaissent. Et on juge que ceux qui s'émeuvent en désobéissant pacifiquement exagèrent.

Avec les gens raisonnables, j’aime à croire que la démocratie est le moins mauvais système. Toutefois, c’est une certitude, il s'avère incapable à ce stade de freiner suffisamment notre course folle vers un monde qui sera (très) difficile à vivre pour ceux qui nous suivent. Je regrette de voir que des milieux où j'ai de bons amis, dans de larges parties de l'échiquier politique, persistent à nier l'évidence, font l'autruche. Impossible d'aller plus vite, ils en sont convaincus… Se souvenir de l'histoire de celui qui est arrivé sans savoir que c'était impossible et qui l'a fait ? Je suis reconnaissant à celles et ceux qui s’engagent, y compris par des actions du registre de la désobéissance civile. Les enjeux actuels le demandent.

21/09/2020

Une réflexion de haut niveau sur un autre monde que celui vers lequel nous courons

Je veux croire que nous sommes nombreux à suivre, autant que faire se peut, la grande interview du dimanche à 12h. 45, sur La Première, par Manuela Salvi, intitulée "A voix haute".

Hier, l'invitée était Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste française. Dans le passé, je l'ai parfois trouvée un peu "grande intello à la française" (certains de ces très beaux esprits tendent à me courir sur le fil). Mais, là, cela a été excellent.

Elle parle de manière claire et forte du fait que le monde d'après ne peut pas être celui d'avant. Encore faudrait-il que ces messages parviennent haut et loin.... Ecoutez donc, et passez le message.

31/08/2020

"Tumulte postcorona"

J'ai passé une bonne partie du weekend à lire "Tumulte, que j'ai trouvé varié, agréable à lire. Avec pour l'essentiel du "tout substantiel et sérieux", mais aussi quelques contributions poétiques, drôles. Un plaisir...

Pour vous faciliter la tâche, ci-dessous le moyen de voir par vous.-même.

BON DE COMMANDE
Éditions d’en bas
Rue des Côtes-de-Montbenon 30
1003 Lausanne
Tél +41 21 323 39 18, fax +41 21 312 32 40
contact@enbas.ch.ch, www.enbas.ch
Veuillez me faire parvenir une facture
.......... ex. de l’ouvrage « Tumulte postcorona. Les crises, en sortir et bifurquer»
148 mm x 210 mm 312 pages – ISBN 978-28290-0617-3 CHF 29.-/€ 20.- + port
Nom…................................................... Prénom….................................................
Adresse ..................................................................................................................
No postal….............. Localité…..............................................................................
Date.................................... Signature ..................................................................