11/12/2008

L’élection d’Ueli Maurer

 

 

Faut-il croire Grippeminaud le bon apôtre ? Après avoir dit et conduit tant d’ignominies, sur la place publique, est-il très vraisemblable, comme le croient certains « dur comme fer », que le tribun zurichois va se transformer en un homme de concordance… voire en homme de paix ? Ne faut-il pas craindre plutôt que va se vérifier la formule selon laquelle « les promesses rendent les … » ?

 

 

Je suis conscient de ce qu’un parlementaire cassant, intolérant, rejetant sommairement les opinons différentes des siennes, peut se muer en membre d’exécutif qui se met à écouter et agit avec la courtoisie et le sens du juste milieu que veulent notre histoire et notre système civiques et politiques. Dans le cas particulier, quel conseiller fédéral deviendra l’homme des moutons noirs, des déclarations racistes répétées – et assumées, on regrette de le rappeler ! - et des mains noires arrachant des passeports suisses, l’homme pour qui la femme  est un faire-valoir domestique de l’homme ?

 

 

S’il ne s’agissait d’un sujet aussi sérieux, on dirait que les paris sont ouverts. A vrai dire, on ne peut qu’ « espérer pour le mieux ». Le pire n’est heureusement pas toujours certain. 

 

13:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

30/07/2008

Inqualifiable suffisance de despotes

 

La preuve est éclatante (une fois de plus) que rien n’est jamais acquis dans le domaine des droits de l’homme, d’une part, et de la simple décence dans les rapports internationaux d’autre part… Comment exprimer adéquatement sa frustration devant les inqualifiables manifestations de rétorsion du registre « œil pour œil, dent pour dent » mises en œuvre en Libye, vraisemblablement par une famille qui n’aime guère que ses dérapages soient mis en évidence ?

 

 

Suffisance de ceux que les évènements et parfois la chance ont mis aux commandes d’un pays et qui en tirent un sentiment de toute-puissance et d’impunité, voire de statut semi-divin. Engagé de longue date à promouvoir des relations sereines avec les personnes vivant ailleurs - ou venues d’ailleurs - , je suis attaché au dialogue et à la collaboration avec ceux dont les cadres de référence sont différents du nôtre. Mais, dans le cas particulier, tout de même ! Quelle pitoyable démonstration de susceptibilité démesurée et de mépris, non seulement d’employés gravement maltraités durant des années mais de l’ensemble de ceux qui croient à des rapports respectueux entre les humains. Tristesse.

 

 

 

10:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/06/2008

Un signe que véritablement le vent tourne ?

 

 Bravo aux citoyens du district de la Sarine. Quelle bonne nouvelle que l’élection de Carl-Alex Ridoré comme leur Préfet. En toute modestie, je la salue en tant que citoyen attaché, au long d’une carrière consacrée à la santé publique et à l’éthique sociale dont huit ans passés outremer, aux échanges entre personnes d’origines différentes (ceci dit en me souvenant que, si sa famille est venue d’ailleurs, M. Ridoré est un enfant de ce pays où il a toujours vécu). Je m’en félicite aussi en tant que président de la section vaudoise de la LICRA.

 

 

Signe fort que donne Fribourg dans une ambiance nationale où, jusqu’à tout récemment, l’extrême-droite nationaliste assénait jusqu’à plus soif, avec un succès certain dans les consultations électorales, des messages à connotation raciste et xénophobe. Une indication encore, après plusieurs développements depuis décembre dernier, que la population - en tout cas une majorité jusqu’ici trop silencieuse - en a assez des allégations infondées à l’aide de chiffres utilisés abusivement et du rejet de tout ce qui ne bénéficie pas d’un label d’authenticité octroyé par un mouvement qui serait seul habilité à parler des valeurs suisses.

 

 

On peut même espérer que cette élection motive d’autant plus les modérés, les raisonnables et solides que compte encore ledit mouvement, à vouloir en son sein des changements d’orientations et de manières dont notre vie civique profiterait grandement.

 

 

 

12:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)