28/03/2011

La modestie du champion et son engagement contre toute discrimination

J'attire l'attention sur un courrier de lectrice de Andréa Rajman, paru dans 24 Heures du 28 mars : 

C'était de la chance d’entendre, lundi 21 mars au Musée olympique, le débat de Frankie Fredericks, ancien champion du monde de sprint, avec Jean-Philippe Rapp - ainsi qu’avec M. Poul Hansen, successeur d’Adolf Ogi au poste de délégué de l’ONU pour le sport au service de la paix et du développement - ont été impressionnées par le côté humain, modeste, de ce grand champion. Excellente chose que le vernissage de l’exposition « Hope » coïncide avec la Semaine d’actions contre le racisme qu’organise avec plusieurs partenaires le Bureau lausannois de l’intégration. Chaque jour montre comment le sport est devenu un phénomène majeur (un ensemble de phénomènes) au niveau mondial. Il connaît ses excès et ses dérapages mais il est aussi porteur de grands espoirs, notamment pour des personnes ou régions défavorisées, comme la Namibie de Frankie F. Lors du débat, Jacques Rogge, président du CIO, a été cité disant « Le CIO a le devoir moral de mettre le sport au service de l’humanité ».

 

Parmi les stars, certains « prennent la grosse tête » alors que d’autres restent à l’écoute, proches des gens. Avec aussi, comme Frankie F., une dimension de citoyen du monde, assumant une responsabilité sociale, cherchant à apporter leur pierre à un monde moins inégal, moins violent, respectueux des autres et qui ne connaît plus de multiples formes de discrimination. La Ligue contre le racisme est l’antisémitisme est très encouragée dans son action par l’exemple que donnent ces champions qui sont, comme cela  a été dit, des « role models » - des modèles pour les autres, notamment les jeunes, par les rôles qu’ils illustrent.

 

 

14:11 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0)

22/06/2010

La France en Coupe du monde

Nos voisins hexagnoaux sont sous le choc de la contre-performance des Bleus en Afrique du Sud au cours des dix derniers jours. On les comprend et on sympathise.

Toutefois, si on se souvient de la manière dont nos bons amis se sont qualifiés (ce sont les Irlandais qui auraient dû être de la fête), on pourrait aussi penser "Y a quand même une justice quelque part".

23:49 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0)

15/04/2010

A propos d’équité dans le sport et du sexe/genre

 

Intéressant dossier dans le dernier numéro (mars-avril 2010) du Hastings Center Report, revue d'un institut américain majeur en matière de bioéthique.

En rapport avec de possibles avantages qui, pour être naturels sont néanmoins inéquitables, on trouve un article d'Alice Dreger sur la détermination du sexe dans le sport de compétition, faisant référence notamment à l’athlète d’Afrique du Sud Caster Semenya, vainqueur de courses féminines aux derniers Championnat du monde de Berlin. Un avis - interpellant - propose d'adopter une politique de vérification du genre plutôt que de détermination biologique du sexe, à savoir : si vous avez réellement été élevée comme une fille, vous pouvez concourir chez les femmes. Ce qui demanderait que la communauté sportive internationale apprenne à vivre avec les relativement mnombreuses variations physiologiques parmi les personnes élevées comme des filles.

 

D’un point de vue psychosociologique en tout cas, c’est une option qui a des mérites (notamment si on veut bien considérer les perturbations personnelles que peuvent entraîner chez un(e) athlète, par exemple Caster Semenya, les tumultes autour de son sexe/genre). Je ne saurais dire quelles sont ses chances d’être adoptée. Dreger elle-même note qu’on pourra alors imaginer voire craindre que des gouvernements peu fiables fassent élever comme filles des enfants mâles pour en faire plus tard des athlètes femmes (notre monde montre vraiment des potentialités ébouriffantes  de dérives…). Cela étant, il paraît probable que cet intéressant principe sociologique serait difficile à circonscrire par des critères adéquatement objectifs et précis.

 

19:49 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0)