29/09/2008

Pour une écologie ouverte et (plutôt) optimiste

A recommander : le numéro du 6 octobre (toujours post-daté) de l’hebdomadaire américain Time, consacré à ce qu’il appelle les « héros de l’environnement ». Une trentaine de portraits d’hommes et de femmes de partout, présentés selon quatre catégories : les leaders et visionnaires ;  les entrepreneurs (grands et petits) ; les activistes ; les scientifiques et les novateurs.

 

 

Ce qui nous change de certaines autres contributions (qui ne manquent pas de valeur non plus, c’est clair), c’est la tonalité générale optimiste. Un peu du « We can do it » à l’américaine (dont les Etats-Unis, soit dit en passant, ont bien besoin en ce moment…). Je crains pour ma part que les rédacteurs de Time croient un peu trop que la gestion des problèmes environnementaux majeurs actuels - et de demain - pourra se faire sans douleur… Que cela n’empêche pas de se familiariser avec les contemporains dynamiques qu’ils nous présentent.

 

 

 

20:57 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)