06/02/2021

Le sujet actuel, le statut de la femme

Je valorise et salue hautement les rappels par les médias, ces jours, des luttes et évènements qui ont mené à l'octroi par les hommes... , dans ce pays, du droit de vote à leurs compagnes.  Il est bon que certaines choses (beaucoup) soient rappelées, et que les héroïnes de cette histoire - et de rares héros - soient rappelés et remerciés. 

A propos des inégalités persistantes, contribution intéressante par les Guerrilla Girls américaines, dans une affiche montrant un tableau de femme nue allongée sur un divan. Légende:

"Est-il nécessaire pour les femmes d’être nues pour entrer au Met (Metropolitan Museum of Art de New York, le plus grand du monde)  ? Moins de 5% des artistes exposés dans la section d'art moderne sont des femmes, mais 85% des tableaux de nus représentent des femmes"

 

Sans comentare.

30/01/2021

L'(in)action de notre pays est simplemet inacceptable - Trois minutes de radio qu'il faut écouter

En cette journée  pluvieux - et triste, je veux attirer l’attention sur une situation autrement grave, scandaleuse. Jacques Poget, dans sa chronique du samedi matin sur Espace 2, vient de parler de la démarche des médecins du MASM - Médecins Action Santé Migrants, à propos de la situation inacceptable dans les camps des îles grecques.  L'attitude  du médecin de santé publique, aujourd’hui Chef controversé du DFAE, Ignazio Cassis, est pitoyable.  Le MASM, où on trouve des praticiens distingués de Romandie (qui n’ont pas une histoire d’activisme) s’étonne vivement de l'abandon par le Conseiller fédéral des principes d’éthique médicale.
 
 
Suivre ce lien et écouter à 8 h. 27, cela dure trois minutes. Bien sûr, notre pays ne peut pas accueillir tout le monde (on n'ose plus dire "La barque est pleine" mais plusieurs le pensent). Je suis membre du MASM mais l'animateur principal est un citoyen à l'intégrité reconnue, le Dr Paul Schneider, ancien chirurgien-chef de l'Hôpital de Ste-Croix (qui à 86 ans déploie une action qui force l'estime et l'admiration).
 
En politique suisse les miracles sont rares... mais merci de lire et écouter. Et d'agir peut-être.
 

12/01/2021

Qu'est-ce que c'est que la médecine intégrative ?

 

Pour le médecin qui comme moi a fait ses études il y a plusieurs décennies et sait ce que représente historiquement la Mayo Clinic, haut-lieu de la « Grande » médecine scientifique, dans le Minnesota, aux Etats-Unis, c'est une surprise de voir sortir de cette institution un manuel sur les apports possibles de méthodes dites complémentaires à la pratique classique, celle enseignée en faculté.* Personnellement, je le salue. Même quand j'étais, comme médecin cantonal, un « gardien de l'orthodoxie médicale », j'ai voulu résister à toute chasse aux sorcières.

Cette traduction française, qui a eu lesoutien de la Fondation Leenaards notamment, bénéficie d'une préface de Pierre-Yves Rodondi, bon connaisseur du domaine qui dirige maintenant la formation en médecine de famille à l’Université de Fribourg. Extrait: « Cet ouvrage n'a pas pour objectif de séparer le bon grain de l'ivraie. Les pratiques médicales évoluent ; dans la diversité des thérapies, la recherche a montré que certaines amènent des bénéfices clairs (...) La médecine intégrative diversifie et complète la boîte à outils à disposition. Lors d'un voyage d'étude à la prestigieuse Clinique Mayo, j'y ai découvert comment, par exemple, l'acupuncteur travaille avec le gastroentérologue ou le chirurgien, sans a priori négatif. » C'est dans ce sens, explique le directeur de publication, le prof. Bauer, qu'on parle maintenant de médecine intégrative plutôt qu'alternative.

Titres de quelques grands chapitres : Au centre des soins : nutrition, exercice, prévention du stress; Techniques corps-esprit (relaxation, méditation, biofeedback, hypnose); Chiropraxie et ostéopathie; Acupuncture; Plantes et compléments alimentaires. Au début de chaque chapitre, un « Rendez-vous avec le/la Dr... », un-e praticien-ne du domaine à la Mayo Clinic. Un chapitre présente la manière dont les méthodes complémentaires (souvent associées entre elles) peuvent apporter d'utiles contributions dans la prise en charge de pathologies notoirement difficiles : arthrose, polyarthrite rhumatoïde, fatigue chronique, douleurs chroniques, fibromyalgie, côlon irritable entre autres.

C'est un ouvrage substantiel, avec une présentation aérée fait de sections courtes, de nombreux sous-titres permettant de s'orienter facilement. A noter une absence qui surprendra (en tout cas de ce côté de l'Atlantique) : aucune mention de l'homéopathie. Ce Guide aura utilement sa place au cabinet du médecin « conventionnel » qui entend mener son activité dans un sens holistique, avec un éventail large de préoccupations.

*Brent A. Bauer (Ed.) Guide de médecine intégrative de la Clinique Mayo (Quand la médecine conventionnelle s'allie à la médecine complémentaire) 1226 Chêne-Bourg: Éditions Planète Santé, 2020, 341 pages.