03/12/2020

Un nouveau recteur, jeune, pour l'UNIL

Interview de Frédéric Herman, 42 ans, recteur désigné de l'Université de Lausanne, récemment dans 24 heures. Bien intéressant de voir les priorités d'une nouvelle génération d'enseignants et chercheurs accédant à de hautes fonctions de direction. Extraits:
 
A la question "Est-il encore temps de former les décideurs de demain sur des questions comme le climat ou est-ce trop tard ?", réponse: "Il faut agir maintenant. Je suis passé par des institutions techniques (prestigieuses) comme Caltech et l'EPFZ. Ce que j'ai appris à l'UNIL, c'est le lien entre sciences naturelles et sciences sociales et humaines. Je pense que la clé est dans des changements de comportements qui mènent aux prises de décisions."
 
Sur l'héritage de la rectrice sortante Nouria Hernandez: "Beaucoup sera maintenu, à commencer par ce qui a été fait pour la durabilité. Elle a beaucoup œuvré pour l'interdisciplinarité, en créant plusieurs centres dédiés. Les accents mis sur l'égalité me tiennent également à cœur (...) Je m'apprête à prendre les rênes dans des circonstances particulières. Ce doit être une occasion de repenser le monde."
 
Pratiquement: Le projet que j'ai proposé table sur les forces de l'université sur les questions économiques, juridiques, sociales, environnementales mais aussi sanitaires et médicales. Nous sommes armés pour former la génération qui doit faire face à la crise et à ses conséquences et devra répondre aux soucis de demain."

30/11/2020

Alzheimer et autres démences - Un guide bien fait

Rédigé par Stefanie Becker, directrice de Alzheimer Suisse, "Alzheimer et autres formes de démence" vient de paraitre  chez RMS Editions/Médecine et Hygiène. C'est une addition bienvenue au matériel disponible pour guider les proches de patients présentant une démence. Guère besoin de rappeler la dimension du problème : en Suisse quelque 150'000 personnes en souffrent. Des défis multiples sont lancés aux professionnel-le-s et au système de santé. Ce livre est une source de valeur d'informations, de recommandations, de soutien, pour ceux qui sont touchés par la problématique ou la prennent en charge. Huit chapitres dont un particulier, sans doute nécessaire, consacré aux proches aidants : "Et si je prenais soin de moi ?" 

Parmi les thèmes : l'importance de (se faire) dépister suffisamment tôt, y compris les "bénéfices de la certitude" - ce n'est pas à propos de démence seulement qu'on sait l'effet positif qu'un diagnostic soit articulé - aussi mauvaise nouvelle qu'il soit. Sont discutées les manières de permettre au patient de s'adapter, les médicaments et modalités de prises en charge. Une question pratique exemplaire dans les premiers stades :  comment choisir le moment de renoncer à conduire ? Recommandation d'établir des directives anticipées. Le dernier chapitre est juridique : démence et capacité de discernement, mission de l'autorité de protection de l'adulte, aspects financiers.

Des vignettes cliniques parsèment les pages, situations de vie rencontrées pratiquement. Des encadrés sont utilement didactiques, on trouve un index détaillé et une bibliographie. Le public-cible initial sont les proches aidants mais il est certain que les professionnels des domaines médical, soignant et social en tireront profit.

25/11/2020

Des moeurs civiques nouvelles ?

On sait que les opposants à l'initiative pour des multinationales responsables ne s’embarrassent guère de doigté et de finesse, s'agissant de dire du mal des initiants -  ou de les contrer d’autres manières. Ces jours, la campagne de votation dérape vraiment:

Des vols de drapeaux pour l'initiative, en nombre et à répétition, sont signalés à Prilly et à Jouxtens-Mézery, déprédations qui semblent même parfois avoir nécessité des moyens importants. Triste, débile, mentalité dans une démocratie. Des plaintes sont déposées.

Les suiveurs "enthousiastes" du président américain sortant de charge semblent faire des émules dans notre pays.

Cela mérite sans doute d'être porté à la connaissance du public.