18/11/2020

C'est l'AGEFI qui le dit ce jour, pas des gauchistes idéalistes

«Un oui à l’initiative serait indéniablement un plus pour la Suisse»

Hugo van Buel, le dirigeant de Cla-Val Europe, fait partie du comité de soutien de l’initiative pour des multinationales responsables. Pour l’industriel vaudois, il est urgent que le pays soit concurrentiel à l’international en matière de législation sur les droits humains et environnementaux.

31/08/2020

"Tumulte postcorona"

J'ai passé une bonne partie du weekend à lire "Tumulte, que j'ai trouvé varié, agréable à lire. Avec pour l'essentiel du "tout substantiel et sérieux", mais aussi quelques contributions poétiques, drôles. Un plaisir...

Pour vous faciliter la tâche, ci-dessous le moyen de voir par vous.-même.

BON DE COMMANDE
Éditions d’en bas
Rue des Côtes-de-Montbenon 30
1003 Lausanne
Tél +41 21 323 39 18, fax +41 21 312 32 40
contact@enbas.ch.ch, www.enbas.ch
Veuillez me faire parvenir une facture
.......... ex. de l’ouvrage « Tumulte postcorona. Les crises, en sortir et bifurquer»
148 mm x 210 mm 312 pages – ISBN 978-28290-0617-3 CHF 29.-/€ 20.- + port
Nom…................................................... Prénom….................................................
Adresse ..................................................................................................................
No postal….............. Localité…..............................................................................
Date.................................... Signature ..................................................................

07/05/2020

Il ne faut pas de "retour à l'anormal" !

C'est en tout cas le sens du propos de l'économiste  Mohamed Yunus, Prix Nobel, dans le journal "Le Monde" du 6 mai. Sommes disposés à lire et écouter ?

"L’épidémie de Covid-19 est en train dinfliger à notre monde des dégâts incommensurables. Mais si considérables que soient ces dommages, cest également une occasion unique qui se présente à nous. Il ne sagit pas de savoir comment relancer l’économie. La vraie question est celle-là : faut-il revenir au monde tel quil était avant larrivée du SARS-CoV-2 ? Ou bien le repenser ?

Inutile de le rappeler, le monde davant le coronavirus nous était néfaste. Lhumanité se préparait à une avalanche de tragédies. La catastrophe climatique allait rendre la planète impropre à la vie humaine ; lintelligence artificielle nous conduisait tout droit vers le chômage de masse ; la concentration des richesses atteignait des niveaux explosifs. La décennie qui venait de commencer était celle de la dernière chance, nous ne cessions le répéter. Après elle, tous nos efforts nauraient que des effets dérisoires, insuffisants pour sauver la planète. Est-ce là le monde auquel nous voulons revenir ? Cest un choix qui ne dépend que de nous."