11/05/2019

Intéressant, non ?... Vers un suicide collectif ?

"Des fleurs pollinisées par des drones, des mers sans poissons et des terres sans arbres. Cela n'est pas de la science-fiction, mais la réalité dans plusieurs régions du monde."

Un rapport exhaustif dresse un état des lieux mondial de la biodiversité. Nous sommes très près de la 6e extinction de masse (la précédente a vu la disparition des dinosaures). Les conclusions du Rapport du Conseil mondial de la biodiversité, qui vient d’être discuté à Paris, empêcheront les Etats- et les individus - de dire, à la prochaine catastrophe,"nous ne savions pas".

"Les biens communs mondiaux environnementaux, qui sont les terres, les océans, l'atmosphère et la biosphère, desquels dépend l’humanité tout entière, sont altérés à un degré inégalé, avec des effets en cascade sur les éco-systèmes locaux et régionaux". Et, contrairement à ce qui est encore avancé par quelques sourds et aveugles (mais pas muets) en matière de dérèglement climatique, personne ne nie, à propos de biodiversité, l'importance de la responsabilité humaine (élements notés dans a presse romande ces derniers jours).

Bon... disparition de nombreuses espèces, y compris ici d'oiseaux de nos champs et forêts, extinction de masse, altérations majeures de notre milieu de vie par l'action de l'homme (caractère anthropocène),  il fait bon avoir près de 80 ans, on ne verra que le début des désastres, de la descente aux enfers... L'ennui, c'est qu'on peut avoir près de 80 ans mais aussi des petits-enfants.

09/04/2019

Connaissance et ignorance - Une forte formulation

Lundi soir 8 avril, au Forum de 18 h. de la Première de la Radio romande. Intervew de la rabbin française progressiste Delphine Horvilleur - qui donnait le même soir une conférence à Lausanne avec un intellectuel musulman, à l'Espace culturel des Terrreaux.

Formule de Mme Horvilleur que j'ose recommander à la réflexion de chacun: "Le contraire de la connaissance, ce n'est pas l’ignorance. Le contraire de la connaissance, ce sont les certitudes".

Intéressant, non ? Formidable ! Beaucoup des beaux esprits qui s'agitent dans les cercles politiques ou, pour prendre un exemple, au sein de l'Eglise vaudoise en ce moment, pourraient utilement se pencher sur cette phrase.

02/04/2019

Climat – Donner attention à la « Grande Accélération » !

La thématique climat est à la mode, certains pensent que ce n'est qu'une mode...   Les climato-sceptiqes, avec parmi eux quelque pourmille de gens qui se considèrent comme des scientifiques, sont certains qu'on est simplement dans des variations quasi "saisonnières". D'autres, tout en reconnaissant que le dérèglement est dû pour l’essentiel à l'action humaine, relèvent qu'il y a eu des variations au cours des millions d’années des ères antérieures..... Pourtant, nous sommes bien dans l'ère anthropocène, formatée/déterminée par l'homme et sa démesure.

A ce propos: ce qui n’est pas suffisamment connu et doit beaucoup plus retenir l’attention, c’est « The Great Acceleration », selon le terme de ceux qui ont mis en évidence cet état de faits très multifactoriel, notamment l’Américain Will Steffen et la Suédoise Wendy Broadgate : démonstration des croissances extrêmement rapides des productions, consommations et pollutions, au niveau mondial, tout récemment - au cours du dernier siècle. Leurs travaux montrent, dans 26 domaines, des évolutions exponentielles qui toutes actuellement tendent vers la verticale - de manière hautement problématique (http://www.igbp.net/globalchange/greatacceleration).

Il vaut la peine d'aller y jeter un oeil. Le changement que nous vivons s'est massivement aggravé en quelques décennies, pas en millions d’années – cette différence d’ordres de grandeur est déterminante pour qualifier d’urgence la situation actuelle.