15/07/2017

Être sérieux, s.v.p. - Ce siège au Conseil fédéral devrait aller au Tessin

 

Nous sommes tous d’accord, la première condition pour être élu à un poste important est d’être compétent. Pas question, parce que tel groupe d’intérêt ou telle partie du pays n’a pas eu de représentant au Conseil fédéral depuis longtemps, de nommer n’importe qui.

Cela étant, le Tessin dispose aujourd’hui d’une personne dont les qualités et l’expérience sont telles qu’il est, de l’avis général, un très bon candidat – y compris pour avoir travaillé longuement dans les trois parties du pays et maîtriser remarquablement les langues nationales. Dans ces conditions,  je suis mal à l’aise - et ne suis pas le seul - devant les « frémissements » et bruits présentant une demi-douzaine de PLR romands qui pourraient se porter candidats.  Oui, cela augmenterait le suspense d’une nuit des longs couteaux… mais veut-on ici jouer ? Je souhaiterais que les responsables concernés se montrent fairplay et réalistes, au sens de la diversité fondamentale de ce pays. Il y a un candidat tessinois certainement aussi bon que les autres papables, ne devrait-on pas attendre de la Suisse romande, qui parle si souvent de respect des minorités, qu’elle se rallie à la légitimité pour les italophones, après tant d’années, de réintégrer le Conseil fédéral. Verrons-nous un tel geste élégant et civiquement suisse ?

 

 

14/12/2016

Suisses alémaniques et Suisses romands

Je lis, dans une revue médicale s'il vous plaît, cette histoire des deux Suisses condamnés à mort à Paris sous la Terreur. Le Romand passe le premier et la guillotine se grippe à deux centimètres de son cou. Il est gracié et s'en va sans demander son reste.  Même chose pour le Suisse alémanique, qui après l'échec de son exécution, dit : "Monsieur le bourreau, j'ai vu, c'est là que ça coince..."

On est sérieux, "gründlich", fiable, désintéressé, ou on ne l'est pas.

30/03/2012

La diversité, valeur suisse

Comme chaque année, le 21 mars dernier était la Journée internationale contre le racisme. Pour la sixième fois, la ville de Lausanne, avec la collaboration du canton et d’une dizaine d’associationset dans un cadre étendu aux cantons latins, mettait sur pied un programme d’animation, placé sous le titre « La diversité, une valeur suisse ». Formule particulièrement pertinente. En effet, la Suisse c’est la diversité, depuis toujours ! Linguistique, religieuse, culturelle, d’habitudes civiques et communautaires, d’environnement physique. Cette diversité s’est accrue depuis un demi-siècle par une immigration importante, qui a rendu de grands services à notre économie et nous a enrichis socialement. La différence, c’est intéressant!

 

Entre autres choses, les organisateurs offraient des sets de table attrayants sur ce thème, utilisés dans des restaurants ainsi que des cantines scolaires, contribuant à passer le message de la nécessaire compréhension entre tous les résidents de notre pays, quelles que soient leurs origines. En pratique, on peut se féliciter de ce que, le plus souvent, les choses se passent bien, que la bonne entente est à l’ordre du jour. C’est l’occasion de souligner qu'il n’y a pas une seule manière d’être « un bon Suisse », comme certains aimeraient nous le faire croire… mais ces manières sont diverses, comme l’est le pays.

 

14:24 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)