06/02/2021

Amanda Gorman, porteuse de poésie et d'espoir

On a beaucoup vu et entendu cette jeune femme de 22 ans qui a prononcé  un magnifique poème  "The Hill We Climb" (la colline - en fait plutôt la montagne - où nous montons), lors de la cérémonie d’inauguration du président Joe Biden et de Kamala Harris.

Dans le magazine Time qui vient d'arriver, intéressant interview d'Amanda par Michelle Obama.  Parmi les formules qu’on a vues sur les banderoles et ailleurs dans le mouvement "Black Lives Matter" depuis bientôt un an, elle cite celle-ci:

"Ils nous ont enterré-e-s mais ils ne savaient pas que nous étions des graines."

Le sujet actuel, le statut de la femme

Je valorise et salue hautement les rappels par les médias, ces jours, des luttes et évènements qui ont mené à l'octroi par les hommes... , dans ce pays, du droit de vote à leurs compagnes.  Il est bon que certaines choses (beaucoup) soient rappelées, et que les héroïnes de cette histoire - et de rares héros - soient rappelés et remerciés. 

A propos des inégalités persistantes, contribution intéressante par les Guerrilla Girls américaines, dans une affiche montrant un tableau de femme nue allongée sur un divan. Légende:

"Est-il nécessaire pour les femmes d’être nues pour entrer au Met (Metropolitan Museum of Art de New York, le plus grand du monde)  ? Moins de 5% des artistes exposés dans la section d'art moderne sont des femmes, mais 85% des tableaux de nus représentent des femmes"

 

Sans comentare.