02/06/2021

Loi CO2 - Comment comprendre l'égocentrisme de certains opposants ?

Certains, tirant argument du fait que la Suisse ne représente qu'un millième de la population mondiale, ont le front d'affirmer que cela ne sert à rien que nous fassions un effort, que cela ne changera rien à la gravissime situation climatique.
 
Comment comprendre un tel égoïsme ? Dans un pays qui a pour devise "Un pour tous, tous pour un". Nous sommes un pays prospère, avec une culture de recherche du consensus, nous avons l'habitude de considérer aussi les droits des autres - pas seulement nos intérêt et profit à court terme... Chacun à l'évidence doit faire sa part. De plus, à propos des progrès que la Suisse aurait déjà faits (!), il importe de relever que notre place financière, par les secteurs et activités dans lesquelles elle investit à l'étranger, cause quatre fois plus d'émissions de CO2 que le peuple suisse lui-même...
 
La loi CO2 est en danger, les derniers sondages le montrent. Il faut absolument s'assurer de ce que, autour de nous, on vote et on vote OUI.  En parler, surtout à ceux qui sont tièdes ou qui n'ont pas saisi l'enjeu.
 
Contrairement aux discours théâtraux négationnistes, les mesures prévues dans la loi CO2 sont évidemment supportables, et absolument nécessaires. Pas acceptable vraiment que notre pays se montre caricaturalement égoïste, comme s'il ne voulait rien savoir du bien-être de la collectivité - tout en se fichant royalement d'une meilleure perspective de vie pour nous et nos (petits-)enfants.
 
 

Les commentaires sont fermés.