22/07/2021

La biodiversité: pas du tout seulement une question de jolis paysages, mais surtout de santé planétaire

On se félicite des démarches de notre canton dans le sens d’un nécessaire virage vert, notamment son Plan Climat. Dans ce registre, un ouvrage qui vient de sortir mérite de vivement retenir l'attention, celui de Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice, intitulé "La Fabrique des pandémies - Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire" (Ed. La Découverte, 2021).

Au cours de la dernière année (skype a fait merveille), elle a parlé à plusieurs dizaines de scientifiques des cinq continents dans le but de préciser ce que les données avérées permettent de savoir sur l'émergence de nouvelles pandémies. Le constat est passionnant, éclairant ... inquiétant. Des recherches dans le monde entier montrent que la disparition des moyens de subsistance traditionnels de nombreuses populations, l'agriculture industrielle dévastant les territoires encore vierges, l'urbanisation galopante, sont étroitement liés aux problèmes actuels - et futurs. Ces mutations ont accru les contacts et conflits entre humains et espèces animales sauvages, porteuses de centaines de virus. Tout fait penser que covid est le premier de plusieurs - beaucoup ? (je serais heureux que ces scientifiques se trompent mais ne le crois pas).

Enseignement majeur : bien loin d'être seulement sympathique pour celles et ceux qui aiment la nature, la biodiversité a été - et devrait rester - un facteur majeur de protection de la santé. Ceci en s'opposant à la poursuite des "homogénéisations" délétères tous azimuts que connaît notre monde. On reste songeur devant la réalité que tant d'élites politiques, économiques, intellectuelles, regardent ailleurs alors que les faits sont disponibles, pour qui veut bien s'y intéresser,

.

Les commentaires sont fermés.