09/08/2021

Rapport du GIEC - Les oreilles et les esprits s'ouvriront-ils ?

Il y a quelques heures, le GIEC a dévoilé son dernier rapport sur le dérèglement climatique et les troubles majeurs, graves +++, qui y sont d'ores et déjà associés - et le meilleur est à venir.
 
On se demande ce que vont faire des conclusions dudit rapport les puissants secteurs d'influence qui ont fait échouer une loi CO2 pourtant urgemment nécessaire. Le plus probable est que, oreilles et esprits fermés,ils vont s'obstiner à prétendre que tout cela est surtout une intoxication médiatique, que rien d'ennuyeux ne se passe ni ne va se passer.. Ou ils continueront à s'affirmer "solutionnistes", à savoir à croire dur comme fer que les solutions technologiques qui vont arranger tout cela sont à la porte, qu'il suffit d'attendre un rien.
 
Bien sûr à les entendre, la Suisse de toute manière ne joue qu'un rôle insignifiant dans le réchauffement du climat, Pensez-donc, on n'est qu'un pour mille de la population mondiale, on a le droit le plus strict d'attendre que les autres, les gros, agissent suffisamment. En plus d'être très myope et égoïste, c'est oublier opportunément que notre place financière est un véritable boulet qui ralentit beaucoup un soulagement de la situation - et donc la prévention des catastrophes qui s'annoncent. En effet, cette place, en termes d'émissions de gaz à effet de serre causées par ses investissements, pèse 20 fois plus (vingt fois...) que le pays lui-même et sa population. Difficile de faire plus grave - et plus inacceptable.
 
PS:  On se réjouit de voir le positionnement de l'éminent Centre patronal vaudois, toujours très créatif dans son interprétation (sa négation) de la réalité.

Les commentaires sont fermés.