01/12/2021

Etonnant, non ? Dramatique, oui ! La nature et nous

 
Sur "La Première", vers 12 h. 50 mercredi 1er décembre, entretien avec Cyril Dion, le remarquable réalisateur français, un pionnier, co-auteur du film "Demain", dont le nouveau film "Animal" sort sur les écrans ces jours -  les premiers échos font penser qu'il est "à voir" - il y a aussi un livre.
 
À propos de notre éloignement de la nature (de la biosphère), de notre découplage ignorant par rapport à l'environnement: Dion évoque ces études dans des villes américaines montrant que leurs résidents, surtout ceux des quartiers défavorisés, disposent du terme "oiseau" mais sont incapables de distinguer, même, une demi-douzaine d'espèces familières autour d'eux. De la même manière, ils connaissent le vocable "arbre", sans distinguer les différentes essences dans leur milieu de vie - y compris dans les parcs dont les villes sont tout de même dotées généralement.
 
NB: il cite aussi le philosophe français si proche de la nature, coureur des bois et des monts, Baptiste Morizot. Quelqu’un dont il faut lire les formidables ouvrages.
 
Pourtant (je parle pour moi), la connexion avec une nature diversifiée et pas trop tenue en laisse est une telle source d'émerveillement, de joie, de sérénité.
 

Les commentaires sont fermés.